Bonjour,

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un livre que j'ai commandé et reçu récemment, qui s'est avéré être une très bonne surprise, voire une belle grosse claque.

Voici donc sous vos yeux ébahis "La Vie d'un Chevalier, 1171-1252, de Philippe Auguste à Saint-Louis" de Julien Braconnier, Philippe Ghisolfo et Yann Kervran, aux éditions Histoire et Collections (site accessible en cliquant la couverture).

couverture

Les auteurs maîtrisent leur sujet, étant pêle-mêle conseiller historique, consultant, écrivain, photographe mais également pour 2 d'entre eux membre et président de l'association Fief et Chevalerie, connue et reconnue dans le milieu des reconstituteurs comme l'une des plus pointues et "qualitatives".
En parlant de Fief et Chevalerie, tiens... Personnellement, je me risquerais à un "ils ont la classe", et j'embrayerais en disant que tout ce qu'ils font "défouraille des mamans ours" et que leurs recherches et dossiers "envoient du lourd". Voilà, c'est dit.

Première remarque, le livre est superbe. Le papier, l'impression, la taille, le poids... On tient clairement dans nos petites mimines un ouvrage haut de gamme. Mais comme nous allons le voir, le ramage est bien à la hauteur du plumage.

Le livre est donc une invitation à suivre la vie du jeune Thibaut des Puys de Morsaing, de sa naissance à sa mort, sous forme d'un récit-photo fait de petites anecdotes et de grandes échéances.

Extrait1

Le tout est bien entendu illustré de grandes et belles photos que l'on sent nettement réfléchies : dans la mise en scène, tout est fait pour magnifier l'action, mettre les costumes en valeur, valoriser les décors. C'est beau et esthétique à vous en dévisser la cornée !
Au fil des pages, on sourit en croisant des têtes connues comme Hémiole, Bouchard, Malko et autres habitués des forums meds, des personnes dont le travail pointilleux est respecté.

Extrait2

Le découpage du livre est parfaitement logique, avec une petite parenthèse sur le contexte historique et une frise chronologique à chaque changement de scène.
On ne s'ennuie pas une seconde à la lecture de l'ouvrage qui aborde de manière très pragmatique un grand nombre d'aspects de la vie quotidienne de la fin XIIème, début XIIIème. Les petites touches d'humour amènent fraîcheur et légèreté, et contribuent à rendre les personnages attachants. Le tout semble si réel, il y a de quoi faire rêver tout bon médiéviste qui se respecte... Et aussi toucher un lectorat beaucoup plus large.

Extrait3

Voilà donc le point qui fait que j'ai tant aimé ce bouquin : l'ensemble est vivant.
On sent une réelle démarche derrière ; plus que ça même, un vrai plaisir et une volonté farouche de partager et faire connaître au plus grand nombre cette période  méconnue, qui nous est si chère.

Alors, un grand bravo à Fief et Chevalerie, au collectif 1186-583 et aux divers participants de l'aventure pour avoir su accoucher d'un tel ovni dans son domaine. C'est mon coup de coeur de l'été ! "On n'avait pas remarqué", me répondront en coeur les esprits taquins ;-)

J'espère en tout cas qu'il ouvrira la voie à d'autres expérimentations dans le même sens.

@+ tard !
Peavey